Navigation

Recherche d’accompagnement "transdisciplinarité": Potentiel et limites de la production de savoir transdisciplinaire au sein des projets de recherche du PNR 61

 

La de l’Université de Berne a examiné les aspects transdisciplinaires des 16 projets.

Description du projet (projet de recherche terminé)

Quels sont les points forts et les points faibles des 16 projets de recherche du PNR 61 en termes de transdisciplinarité? L’analyse des interactions entre les chercheuses et les chercheurs et les différents groupes cibles doit permettre de répondre à cette question. Les 16 projets sont examinés à l’aide d’un module de base et d’un module d’approfondissement. Comment les différents projets ont-ils appliqué les principes de la transdisciplinarité?

Les objectifs du module de base sont les suivants:

  1. Elaboration d’un aperçu des caractéristiques principales des processus et des méthodes transdisciplinaires au sein des différents projets (concepts, méthodes, design de recherche et organisation du processus, ainsi que les potentiels, conflits, tensions et contradictions correspondants)
  2. Développement d’une typologie concernant la pratique de l’organisation transdisciplinaire des processus dans les projets du PNR 61
  3. Evaluation des caractéristiques principales de l’organisation des processus sur la base de la théorie des processus sociaux d’apprentissage du développement durable

Le module d’approfondissement analyse une sélection de quatre à cinq projets avec l’objectif suivant:

Identification, en vue d’une gestion plus durable des ressources en eau, des conditions et des facteurs d’influence positifs ou négatifs en matière d’organisation de processus d’apprentissage dans le cadre de la coproduction transdisciplinaire du savoir.

Méthodes

L’examen de l’organisation transdisciplinaire des processus au sein des projets de recherche du PNR 61 se base sur différentes méthodes qualitatives ainsi que sur l’examen ciblé de la littérature scientifique correspondante.

Résultats

Des méthodes très variées ont été mises en œuvre dans les 16 projets de recherche : ateliers pour élaborer des visions communes et des recommandations, voyages d’étude dans les régions concernées, prises de contact individuelles pour initier des débats ou des négociations, communications écrites et retours d’information. Les participants ont ainsi assumé différents rôles, étant tour à tour membres du projet, acteurs principaux des ateliers, experts consultés ou apprenants.

De la simple information à une collaboration active entre les parties concernées en passant par diverses actions de consultation, les processus transdisciplinaires ont varié en intensité au fil de l’avancée des différents projets.

Enfin, la question s’est posée de savoir si certains cas de figure requéraient des approches et méthodes spécifiques. Ainsi par exemple, dans un environnement où les parties prenantes sont peu nombreuses, les contacts individuels et les publications spécialisées semblent des moyens suffisants pour mettre à disposition des acteurs le savoir nécessaire et leur permettre de mieux comprendre les enjeux. En revanche, des processus d’échanges beaucoup plus développés sont nécessaires, dès lors qu’il s’agit d’initier des actions ou des débats de société sur des sujets brûlants intéressant des acteurs d’horizons très variés.

Importance pour la recherche et la pratique

Sur la base de ces analyses, des recommandations vont être élaborées pour des projets transdisciplinaires entrant dans le cadre de programmes de recherche, comme par exemple les futurs PNR.

Direction du projet

  • Prof. Stephan Rist, Universität Bern
  • Dr. Flurina Schneider, Universität Bern
  • Tobias Buser, Universität Bern

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Stephan Rist Centre for Development and Environment Geographisches Institut Universität Bern Hallerstrasse 10 3012 Bern +41 31 631 55 82 stephan.rist@cde.unibe.ch

De ce projet